Politique

Gabon : le silence de Jean Ping face à la candidature de l’Union nationale aux législatives

Alors que la stratégie de l’opposition tarde à se dessiner, à quelques semaines des législatives prévues en avril, l’annonce de la candidature de Zacharie Myboto, de l’Union nationale, est une épine de plus dans le pied de Jean Ping. Mais l’opposant n’a pas répondu directement, préférant faire lire un communiqué. Le 10 février, Zacharie Myboto, leader de l’Union nationale, a adressé des messages subliminaux à Jean Ping pour lui annoncer que son parti et d’autres poids lourds de la Coalition participeraient aux législatives. Sans lui répondre directement, Ping a demandé, le 15 février, à ses lieutenants de lire un communiqué prônant le boycott. Coincé entre sa base radicalisée et ses alliés, qui jugent que son obstination à faire reconnaître sa victoire à la pr...

Gabon : Emmanuel Issoze-Ngondet procède à un remaniement gouvernemental

Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze-Ngondet a procédé ce mardi à un remaniement gouvernemental. Le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Yves-Fernand Manfoumbi, a été limogé et est remplacé par Biendi Maganga Moussavou. Paye-t-il son apparent accès de folie à Ndendé le 18 février ? Toujours est-il que Yves-Fernand Manfoumbi, par ailleurs membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) ne fait plus partie du gouvernement. La nouvelle est tombée ce mardi 20 février, suite à un remaniement ministériel proposé par Emmanuel Issoze-Ngondet. C’est l’ancien ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Biendi Maganga Moussavou, fils de Pierre-Claver Maganga Moussavou, qui le remplace à l’Agriculture. Les PME passent ainsi sous le contrôle de Ma...

La commission ad hoc de suivi – évaluation des actes du dialogue politique rappelle l’urgence de la mise en œuvre des actes desdites assises

Dans le cadre du renforcement du caractère paritaire et consensuel, dans la mise en œuvre des actes du dialogue politique tenu du 28 mars au 25 mai 2017, les membres de la Commission ad hoc paritaire de suivi – évaluation desdites assises ont été reçus par le PM, Emmanuel Issoze Ngondet, ce 27 décembre 2017. Cette rencontre a ainsi permis d’examiner les questions relatives au « rôle, à la mission et au fonctionnement » de ladite commission, ainsi que celles liées à l’urgence de l’élaboration, par le gouvernement, des textes de base qui favorisent la mise en œuvre des actes de ce dialogue. Les membres de cette commission ont de ce fait, réaffirmé leur réelle détermination à suivre, évaluer et veiller au respect des actes dudit dialogue politique. Tout en indiquant toutefois, qu’ils at...

Grève illimitée des magistrats, départ du ministre de la Justice exigé!

Le bras de fer continue entre le ministre de la Justice Francis Nkéa Ndizigue et les magistrats gabonais. Ces derniers ont annoncé jeudi le début d’une « grève générale illimitée », exigeant la démission du ministre qui a accusé publiquement des juges de « corruption ». Voilà une semaine que la tension monte les magistrats gabonais et le ministre de la Justice Francis Nkéa Ndizigue. Réunis en assemblée générale mercredi à Libreville, les magistrats ont décidé à l’unanimité d’une « grève générale illimitée » à compter de ce jeudi, « et ce jusqu’au départ du ministre », promet le Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag), qui annonce son intention de porter plainte contre le Garde des sceaux pour « pour outrage, injures et diffamation ». Accusations de corruption Le 7 décembr...

Zimbabwe: le vrai faux divorce de Grace Mugabe

Plusieurs médias ont repris une information selon laquelle Grace Mugabe aurait entamé une procédure de divorce à la suite de la démission de son mari, Robert Mugabe, après 37 ans à la tête du Zimbabwe. Une rumeur totalement infondée selon l’entourage du président. La démission contrainte de Robert Mugabe a-t-elle eu raison de son mariage ? Depuis lundi, une rumeur selon laquelle l’ex-Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, aurait demandé à divorcer de l’ancien président Robert Mugabe, poussé à la démission après 37 ans de règne, circule sur le web, reprise par plusieurs grands médias. Tout est parti d’un article de l’agence de presse APRNEWS qui cite « des sources proches de la famille », ainsi qu’un certain « porte-parole de la magistrature », un dénommé Lawrence Brown. Ce dernier ...

Gabon: un sénateur de l’opposition convoqué par la gendarmerie

Au Gabon, un sénateur proche de l’opposition, Jean Christophe Owono Nguéma, 6ème vice-président du Sénat, a été convoqué par les gendarmes. Il est sommé de se présenter ce lundi 30 octobre à 9h00 pour une affaire le concernant. Depuis quelques jours, Jean Christophe Owono Nguéma fait l’objet d’attaques de la part des partis de la majorité pour avoir critiqué le projet de révision de la Constitution. Le sénateur Jean Christophe Owono Nguéma animait une conférence de presse quand ses enfants l’ont contacté pour lui annoncer que des gendarmes étaient passés à son domicile pour déposer une convocation. Le motif n’est pas clairement indiqué. Le sénateur est convaincu que cette convocation fait suite à son passage sur le plateau de TV5 Monde le 19 octobre dernier. Il avai...

Gabon : le nouveau port d’Owendo, outil de relance de l’économie gabonaise ?

Le port d’Owendo, inauguré ce samedi 14 octobre, offre une « nouvelle porte maritime » au Gabon et va « accélérer les échanges et générer une économie de plusieurs milliards par an », promet le chef de l’État. Opérationnel depuis juin, le port entièrement rénové a finalement été lancé après un bras de fer tendu entre l’État, Bolloré Transport & Logistics et Olam Gabon. Le nouveau terminal portuaire d’Owendo, au Gabon, serait-il bénit des dieux ? Alors que des trombes d’eau se sont abattues sur le pays ces derniers jours, les festivités pour l’inauguration du port, programmées au soir du samedi 14 octobre, se sont déroulées sous un ciel clément. Les autorités gabonaises avaient pris toutes les précautions, la veille, en organisant une cérémonie rituelle, censée convoquer les esprits bie...

Gabon-France : Pierre Péan condamné pour diffamation suite à une plainte d’Ali Bongo

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi le journaliste Pierre Péan pour avoir laissé entendre que le président gabonais Ali Bongo était à l’origine des tentatives d’assassinat de Jean-Pierre Lemboumba. Les passages incriminés figurent dans le livre Nouvelles affaires africaines, publié en 2014 aux éditions Fayard, dans lequel le journaliste Pierre Péan revient longuement sur les relations entre Ali et Omar Bongo. Dans l’un des chapitres, l’auteur laisse entendre que le président gabonais aurait commandité deux tentatives d’assassinat à l’encontre de Jean-Pierre Lemboumba, qui était alors le directeur de cabinet d’Omar Bongo et aurait comploté pour empêcher le fils Bongo de succéder à son père. « Un contrat a été mis sur sa tête, écrit ainsi Pierre Péan. C’est un voyou du Havre ...

Situation politique au Gabon : Jean Luc Mélenchon interpelle le ministre français des Affaires étrangères

Face à la crise sociopolitique que traverse le pays depuis l’élection présidentielle du 27 août 2016, et quelques semaines seulement après l’adoption d’une résolution par le parlement européen, l’élu du mouvement La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, vient d’interpeller ce mardi 3 octobre 2017, le ministre français des Affaires étrangères sur la situation politique au Gabon. En effet, la situation politique gabonaise ne cesse de faire l’actualité, cela depuis un an déjà. Outre les manifestations organisées chaque week-end par la diaspora, l’opposition vient une fois de plus d’obtenir un soutien d’envergure en la personne de Jean-Luc Mélenchon, ancien candidat à l’élection présidentielle française et député. Dans une question adressée au ministre de l’Europe et des affaires étrangères, i...

Libreville dénonce l’«acharnement» du Parlement européen

Le Parlement européen ne lâche rien. Après une première résolution il y a quelques mois sur le Gabon, les eurodéputés ont récidivé le 14 septembre avec un nouveau texte qui appelle Libreville à cesser de « harceler, intimider et persécuter » les opposants et « à libérer immédiatement toutes les personnes encore détenues de manière illégale ». La réaction du gouvernement gabonais vient de tomber et il voit rouge. Libreville dénonce un « acharnement » et une ingérence dans ses affaires internes, tandis que l’opposition se félicite de cette prise de position. La réaction du gouvernement gabonais est très vive. Le ministre en charge de la Communication et son porte-parole, Alain Claude Bilie By Nze a réfuté toutes ces accusations, avant de s’en prendre à une organisation qui ne res...

Gabon : Bruno Ben Moubamba, un Macron noir, vraiment ?

Écarté du gouvernement, l’ancien vice-Premier ministre se dit toujours l’allié du président Ali Bongo Ondimba. Tout en proposant une troisième voie aux Gabonais pour les législatives de 2018. «Je suis serein. » En entendant les premiers mots que Bruno Ben Moubamba (BBM) adresse à Jeune Afrique, on a du mal à imaginer que l’homme vient de se faire limoger. Mais l’ancien journaliste, docteur en philosophie et en sciences politiques, a de la ressource : ce n’est pas la première fois que son ambition et, sans doute, son ego l’aident à surmonter une déception. Nommé vice-Premier ministre et ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement en octobre 2016, après un scrutin présidentiel dans lequel il avait récolté un peu plus de 0,5 % des voix, il avait déjà été rétrogradé au rang de ...

Gabon : mobilisation et prudence pour les législatives

Les législatives, qui selon la Cour constitutionnelle doivent se tenir avant avril 2018, sont dans toutes les têtes, au sein du PDG (au pouvoir) comme de l’opposition. L’ancien vice-président de l’Union nationale Mike Jocktane met ainsi la dernière touche à son Gabon nouveau et a prévu plusieurs meetings pour la mi-octobre, à Oyem, Port-Gentil, Ndjolé et Libreville. Il pourrait y croiser Bruno Ben Moubamba, fraîchement limogé du gouvernement, et ses militants de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), qui comptent entamer une tournée nationale. D’autres se montrent plus prudents, comme Guy Nzouba-Ndama et son parti, Les Démocrates. L’ex-président de l’Assemblée nationale estime qu’il est encore « trop tôt ». « Le gouvernement n’a pas l’air pressé d’organiser ces élections : il...

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…