Société & Santé

L’entrepreneur Sénégalais Djibril Bokoum, le black Panther des Enfants Talibés

A 16 ans, alors que les adolescents de son âge profitent de la vie, Djibril Bokoum se donne pour ambition de changer la condition des enfants talibés de son pays, au point de créer en 2009, l’association « aidons les talibés. » Il veut mettre fin à la mendicité des enfants talibés en promouvant leurs droits. Ouvert d’esprit et déterminé, il crée en parallèle à son engagement social, une agence de communication marketing et événementielle qui se démarque par sa créativité et son sens de l’innovation. Interview ! Magazine In Afrik : En dehors de votre engagement social, quelle expérience professionnelle faites-vous actuellement ? Djibril Bokoum : Avant l’obtention de mon diplôme, je vendais des poulets dans des restaurants, histoire de pouvoir subvenir à mes besoins. Plus tard, j’ai eu à tra...

Sandra Idossou, la militante éco-citoyenne qui s’active pour « un Bénin sans sachet » plastique

Consultante en qualité de service, Sandra Idossou travaille à faire du Bénin, un pays sans sachet plastique. Votée et promulguée en bonne partie grâce à son militantisme avéré, la loi sur l’utilisation des sachets plastiques au Bénin lui confère désormais un cadre légal, pour mieux sensibiliser toutes les couches sociales sur les nuisances de ce contenant non biodégradable. Cela lui vaut une reconnaissance du Ministre du cadre de vie, l’encourageant à aller plus loin dans son combat. Magazine In Afrik : Depuis de nombreuses années que le sachet en plastique non biodégradable fait des dégâts au Bénin, pourquoi n’avoir attendu que maintenant pour entamer une lutte contre son usage ? Sandra Idossou : Il faut remarquer que, avant cela, je ne vivais pas [au Bénin]. Je suis rentrée en juillet et...

Zimbabwe: les préservatifs chinois sont trop petits pour les hommes du pays

Le ministre de la Santé du Zimbabwe, David Parirenyatwa, a encouragé les entreprises locales à se lancer dans la fabrication de préservatifs, estimant que ceux importés ne répondent pas tous aux attentes des populations. Selon le New Zimbabwe, le ministre a fait cette déclaration lors du récent lancement d’un nouveau conseil d’administration pour le programme de coordination du bien-être du secteur privé sur le VIH et le sida à Harare au Zimbabwe (ZPSHAWP). Les préservatifs sont un type de contraception qui peut à la fois prévenir la grossesse et protéger contre les infections sexuellement transmissibles (IST). M. Parirenyatwa a indiqué que la plupart des préservatifs disponibles dans le pays sont importés de Chine, ajoutant que certains hommes ne les trouvaient pas tout à fait de la bonne...

Gabon: Pascaline Bongo au cœur d’un bras de fer entre Mistral Voyages et Bicig

Le 17 janvier, un huissier flanqué d’une escouade de policiers a fait irruption dans deux agences de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig), pour en saisir les biens meubles. L’officier ministériel agissait pour le compte de Mistral Voyages, un voyagiste ayant obtenu la condamnation d’une certaine Pascaline Bongo à lui régler une dette de 400 millions de F CFA (610?000 euros). Excès de zèle des juges ? Se fondant sur le fait que sa cliente s’appelait Pascaline Mferri Bongo Ondimba, la banque a rejeté la demande de saisie-arrêt des comptes de celle qui est par ailleurs la sœur du chef de l’État. À la fureur des juges, qui ont alors autorisé une saisie à tiers détenteur visant la Bicig elle-même. Un excès de zèle vivement critiqué, d’autant qu’une mission d...

Au Gabon, nouvelle drogue et ‘star des lycées’ est une drogue

C’est une « gangrène », devenue en près d’une année un fléau: la consommation d’un emblématique médicament anti-douleur, souvent associé à de l’alcool, fait fureur dans les écoles au Gabon, une nouvelle drogue surnommée « kobolo » par la jeunesse des quartiers. « On se demande qui n’en consomme pas dans nos établissements publics », raconte Chantal (nom d’emprunt), professeur de musique dans un collège de Libreville, confronté quotidiennement au problème. « Ça commence dès la 6e, dès 12/13 ans, on voit les enfants littéralement changer de peau, devenir agressifs et violents sous les effets de ce kobolo, qu’on trouve régulièrement en fouillant dans les cartables. Le pire c’est que les élèves ne font pas que consommer, ils vendent », se navre l...

PIGIER-BENIN fait le pari du digital et lance ses conférences Pigier Digital Talk

L’école de commerce PIGIER-BENIN lance les conférences « Pigier Digital Talk », et offre une opportunité de 40% de bourse aux participants voulant s’inscrire pour  les diplômes MBA Français de la Management & Business School MBWAY. Par Emmanuelle Gloria PIGIER-BENIN s’associe à Gilles Kounou, Tiburce Chaffa et Espoir DOSSAH, trois professionnels, conférenciers expérimentés, connus de l’écosystème du digital au Bénin et en Afrique pour accompagner l’initiation des étudiants des entreprises dans leur transformation digitale. L’Ecole PIGIER-BENIN n’est plus à présenter dans le milieu universitaire Béninois. Fondée en 1993, PIGIER-BENIN est un établissement privé d’enseignement supérieur en sciences de gestion et technologies. Elle est une école de LA COMPAGNIE DE FORMATION (France), membr...

Arsène Wenger prêt à passer à l’action pour Pierre-Emerick Aubameyang !

En porte-à-faux de l’autre côté du Rhin depuis quelques temps déjà et écarté pour raisons disciplinaires dimanche, Pierre-Emerick Aubameyang se rapproche d’un départ du Borussia Dortmund. Annoncé en Chine, le Gabonais pourrait finalement atterrir à Arsenal. En ce lundi, lendemain de défaite pour Arsenal, battu à Bournemouth (2-1) en championnat, les fans des Gunners font triste mine. Non seulement leurs protégés ne parviennent pas à se relancer, mais en plus Alexis Sanchez apparaît tout proche de la sortie puisqu’attendu à Manchester United dans les heures ou jours à venir. En parallèle, le cas Mesut Özil est aussi loin d’être réglé, et l’international allemand devrait lui aussi plier bagage prochainement. Face à ce mécontentement grandissant, Arsène Wenger a peut-être trouvé la parade pui...

Zimbabwe: il brise la tradition en épousant sa belle-mère

Dans toutes les traditions africaines, une relation amoureuse entre un homme et sa belle-mère est non seulement désapprouvée, mais elle est également considérée comme une abomination. Cependant, selon le journal nigérian NewDay, un zimbabwéen vient de réaliser l’inimaginable en épousant la grand-mère de ses enfants. Vvashko Sande a choqué le monde quand il a décidé d’épouser sa belle-mère avec qui il entretenait une relation amoureuse il y a 7 ans. Incapable de supporter cette décision, sa femme, Vimbai Magora qui a quatre enfants avec lui l’a traîné devant le tribunal. « Nous nous sommes mariés en 2008, mais il a commencé à être agressif à partir de 2011, quand il est tombé amoureux de ma mère », a déclaré Magora devant le juge du tribunal de la ville de Zvishavane au Zimbabwe. Magora a é...

Une femme poignarde son mari à mort pour une histoire de rapports sexuels :  » Il refusait d’aller avec elle malgré son … »

Le chef de la police du district de Kaliro, Joseph Kihamba, a confirmé l’incident, affirmant que la présumée criminelle, Nambi, a été arrêtée et placée en détention. La police ougandaise détient une femme soupçonnée d’avoir poignardé son mari à mort après qu’il ait refusé d’avoir des rapports sexuels avec elle. Harriet Nambi, 24 ans, une habitante du village de Nakiyanja dans le conseil municipal de Kaliro, aurait poignardé Musa Batera, 25 ans, parce qu’il refusait de coucher avec elle depuis qu’elle a donné naissance par césarienne il y a environ deux mois. Jusqu’à sa mort, Batera, était président de l’association Kaliro District Boda Boda depuis 2011, tandis que Nambi est enseignante d’école primaire dans la ville de Kaliro. Hasifa Babirye, une voisine, a révélé que le couple avait eu un...

Gabon : un Samu social pour prendre en charge « la grande précarité »

À Kolo Ngoum, faubourg abandonné et crasseux de la périphérie de Libreville, les médecins sont très rares. Cinq mois après sa création, le Samu social gabonais trouve peu à peu sa place. Alors quand les équipes du Samu social gabonais débarquent avec leur ambulance, les habitants se disent d’abord « un peu surpris ». Mais très vite, à la vue des stéthoscopes et tensiomètres, un sourire éclaircit les visages. « C’est une bonne initiative », s’étonne Natanaël, trentenaire aux dreadlocks en bataille. « On pensait que tout ça était réservé à d’autres… » Cinq mois après sa création, le Samu social gabonais trouve peu à peu sa place. Il offre gratuitement soins, médicaments, hébergements et accompagnement psycho-social « aux plus pauvres des plus pauvres », selon son fondateur et coordonnateur g...

GABON : La réconciliation prônée par la CJGA

Le président de la Concertation de la jeunesse gabonaise (CJGA), Rodrigue Maîssa Nkoma a animé le mardi dernier, au premier arrondissement de Libreville, un point de presse où il sollicite la classe politique à une Réconciliation Nationale. Pour dit-il, mettre définitivement un terme à la crise politique que connait le Gabon depuis l’élection d’août 2016. C’est au nom de la jeunesse gabonaise, que le président de la Concertation de la jeunesse gabonaise (CJGA) a interpelé le Président de la République, des groupements politiques de l’opposition et de la majorité à la réconciliation nationale Rodrigue Maîssa Nkoma, estimant que la réconciliation est la seule voie de sortie de crise latente sévissant dans le pays depuis plus d’un an. Rodrigue Maîssa Nkoma a également annoncé une mini caravan...

Agression au couteau : Le sermon de Lambert-Noël Matha

Le ministre de l’Intérieur a entretenu, le 28 décembre à Libreville, les responsables de la communauté musulmane du Gabon suite à l’agression au couteau de deux journalistes Danois par un ressortissant nigérien. Une quinzaine de jours après l’agression à Libreville de deux journalistes Danois de National Geographic, le ministre de l’Intérieur a entretenu les imams du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), le 28 décembre à Libreville. Une rencontre ayant donné l’opportunité à Lambert-Noël Matha d’évoquer avec ces leaders religieux «l’épreuve à laquelle cette lâcheté» soumet le Gabon. En qualifiant cet acte «d’attentat abject», de «barbarie», le ministre de l’Intérieur a estimé que les Gabonais doivent «se montrer unis autour des valeurs qui fondent notre vivre ensemble ...

  • 1
  • 2

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…